Périodes du travail et complicité

Ma résolution de 2010 est d’arrêter de colporter le mythe des étapes du travail. Voulez vous la tenir avec moi ? Ca sera un peu difficile en tant que SF et éducatrice à la naissance mais …

Les étapes du travail (référence anglophone)

http://3-b-s.eu/early-signs-of-labour-in-pregnancy-p-267267.html

Dans les ouvrages habituels d’obstétrique, le travail est divisé en 3 périodes différentes puis en phases au sein de ces étapes (la dilatation – l’expulsion – la délivrance).

La première étape du travail (la dilatation) est marquée par des contractions utérines  accompagnée d’une dilatation cervicale. Cette étape comprend 3 phases : la phase latente, la phase active et la phase de transition.

En référence anglaise, la deuxième étape  du travail commence quand la dilatation est complète et finit quand le « fœtus est expulsé des voies vaginales ». A nouveau, celle-ci est divisée en 3 phases : latente, active, périnéale (engagement, descente, expulsion).

En France cette étape fait plutôt partie de la fin de la dilatation. Elle est nommée période d’engagement et de descente du fœtus. La deuxième étape en référence française est l’expulsion proprement dite.

La troisième étape du travail (délivrance) est la période allant de la naissance du bébé jusqu’au contrôle des métrorragies après l’expulsion du placenta et des membranes (obtention du globe de sécurité). Elle est commune aux deux références.

Ce concept de l’accouchement reflète le modèle scientifique et mécanique du fonctionnement du corps humain ‘a quick history lesson’ . Ca ne reflète pas l’expérience des femmes ni la physiologie de l’accouchement.

Les problèmes de la catégorisation et de l’évaluation

L’idée même des étapes du travail est contradictoire avec ce que nous savons de la physiologie de l’accouchement.

Les modifications physiques du col et de l’utérus  ont lieu pendant toute la grossesse et le début du travail est un évènement d’apparition graduelle sans démarrage distinct. La définition d’un travail « établi » inclut des contractions régulières et rythmées (3/10’ ou plus, durant minimum 45’’) associée à une dilatation cervicale (1cm/h). Cependant, les schémas naturels des contractions des femmes varient et l’idée que le col va suivre une courbe graphique est absurde (lire the effective contraction). Que dire d’une femme qui n’a jamais eu plus de 2 contractions par minute et qui a accouché 2 fois ? A-t-elle sauté la phase active de la dilatation ? Les femmes avec des bébés en postérieur ont très souvent des schémas de travail qui ne vont pas correspondre avec les normes des manuels d’obstétriques.

La définition des périodes du travail implique qu’un TV sera pratiqué très régulièrement parce que tout tourne autour de ce que « fait » le col. Cependant, ces mesures à un instant T ne représentent pas toujours la réalité. Si j’examine une femme à 15h et trouve son col à dilatation complète, cela veut il dire que la période d’engagement-descente a commencé à 15h ? Quid si son col était à dilatation complète depuis 14h et que je ne le savais pas ? Le seul moment précis que l’on peut donner est la fin de l’expulsion puisqu’elle se termine par la naissance du bébé (en supposant qu’on a pensé à regarder l’heure !). On peut éventuellement déterminer un temps pour la délivrance, mais comme elle se termine réellement lorsque les saignements sont contrôlés, ceci est soumis à l’interprétation.

Impact du mythe

Les soignants ont accepté de catégoriser la naissance en dépit du manque de preuves et de sens pour soutenir cette attitude.

Les étapes du travail sont comme les habits neufs de l’empereur. Nous éduquons les femmes à celles-ci. Nous évaluons leur progression au travers de ces étapes ; et nous remplissons nos dossiers à propos de cette progression. Les formulaires de recueil de données en périnatalité requièrent le nombre d’heure et de minutes précises qu’une femme a « pris » pour chaque étape.

Bien souvent, en pratique, les sages-femmes maquillent ces données : il y a des cases à remplir donc nous les remplissons. Ceci donne des conversations assez cocasses dans les bureaux entre sages-femmes, étudiants sage-femme etc : « à quelle heure tu dirais qu’elle a commencé son travail ? voyons, elle est arrivée à 15h à 6cm donc je dirais…allez  11h..Bon ok je met 10h30 » Les sages femmes maquillent aussi  les dossiers pour être conformes aux protocoles et éviter d’avoir des problèmes.. (une poussée de 1h30 se transforme facilement en 45’ et combien de poussées d’une heure sont devenues de réglementaires poussées de 30’)

Ces mesures truquées sont soigneusement enregistrées et envoyées à des organisations qui les collectent et les analysent afin de  réaliser les statistiques à propos de l’accouchement et de la naissance.

En laissant nos données correspondre  au mythe, nous concourons à entretenir le mythe que le travail peut être compartimenté et mesuré précisément.

Peut-être encore plus important en collaborant à cette catégorisation nous sommes en train de redéfinir l’expérience de l’accouchement bien souvent en contradiction avec notre propre expérience. Avez-vous essayé d’expliquer à une femme pourquoi nous n’enregistrons que l’heure de « début de travail » et ignorons complètement les heures ou jours  de contractions qu’elle a passé avant d’être dite en « vrai travail » ?

Le futur

Je pense que ça sera plus facile pour moi  que pour celles qui travaillent à l’hôpital avec les dossiers hospitaliers. Je gère mes propres papiers et j’ai déjà exclu les étapes du travail des dossiers que je remplis lors des accouchements à domicile.

Cependant, j’ai aussi des formulaires de données périnatales. La question est maintenant : est ce que je mets un « ? » dans la case ou est ce que je la raye tout simplement ?

This post is also available in English

 

 

 

À propos de midwifethinking

independent midwife, lecturer and student of all things birthy
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s